FANDOM


Principauté d'Orcval
Drapeau-Orcval
28
Le drapeau Le blason

Devise nationale:

savoir et être libre


Capitale                         Varenne

Langues officielles Français


principauté

humaniste

laïc

pacifiste

bénévole


Forme de l'État Monarchie constitutionnelle

prince

Frédéric II
Premier Ministre Le duc de la Roche-Verneuil
L'Ordre Souverain des Saintes Epées établis les règles constitutionnelles de la principauté
Législateur Le Grand  Conseil de l'ordre
Sièges .8..

Indépendance
– Date de fondation 12 juin  2011

Population
– Citoyens 452

Monnaie le Fleuron (FL)

En anglais

Septembre 1214 le roi Philippe II remis titres et terres a cette homme exilé de sa Touraine natale  par sa famille, Joudain de Preuilly, quatrième enfant de Eschivard II de Preuilly seigneur de la roche-posay, et devint le seigneur Jourdain  II de Varenne Seigneur d’Orcval, voyant en ce preux  baron, un moyen de contenir en bas Berry, une resistance contre le harcèlement chronique du roi Jean dans le sud du royaume de France.

1215  Jourdain II de Varenne fût  le 1er seigneur d’Orcval instituant ce fief de « franc alleu » en limite des territoires de France, d’Aquitaine et de Bourgogne.

Vers 1215-1217,la communauté Cathare amenne avec elle, une originalité nouvelle à Orcval en acceptant l'équité entre les hommes et les femmes, ce fût du goût de la princesse, Isabella de Navarre, fille de Ferdinand de Navarre (1160-1207) et épouse Jourdain II de Varenne, Prince d'Orcval.  Dès lors, la Principauté devient un état ne reconnaissant plus le droit salique. 

Cette région était situé entre de deux pays aux dialectes différents les pays d’Oc au sud et d’Oïl au nord. Cette « entre deux langues » fût surnommé le croissant de par sa forme, allant de l’ouest du limousin jusqu’en Auvergne à l’est. Cette situation considérée comme diglossie franco-occitane pour certain, n’est autre qu’une forme de langage littéralement opposé aux  deux autres et qui, par les persécutions de part et d’autre ne voyait pour les étrangers, qu’un langage à consonance sataniques.

Les écrits d’Orc étaient voués aux flammes par le clergé car l’absence de compréhension des textes, laissé entendre aux profanes des confessions diaboliques. L’aspect coutumier  est  proscrit, n’incite pas le peuple à transmettre une identité  révèle cette petite partie au  nord-est du croissant, comme être le pays d’Orc

L’influence proche de la Bourgogne et de l’Aquitaine aide  par ce brassage, à mélanger les mots et les phrases  et en conséquence, créer le langage d’Orc.

L’inquisition verra d’un mauvais œil, se langage diabolique et peu de d’écrits et de moines qui les couchèrent sur des parchemins, ne rechapèrent aux buchés.

La langue d’Orc  durèrent dans les coutumes locales et peu de traces ne sont arrivés jusqu’à nous.

La vallée d’Orc, petit fief allant plus à l’est de Morlac jusqu’à Saint Amand Montrond à l’est.

Le nom d’Orcenais nous vient de cette origine ; Orc pour la langue et nais (nymphe) pour une légende  dans cette contré que les femmes qui flâner  au lavoir du village le soir, voyaient une jeune nymphe vêtu d’une tunique blanche éclatante ; (légende  Orcvalienne gardé en secret par la famille du forgeron et les familles de bucherons de l’époque).

Certains s’attardent à dire que le « nais » d’Orcenais vient du mot naissance pouvant correspondre à la définition de « naissance d’Orc ».

Cette principauté bien que tiraillé entre  anglois à l’ouest, les français au nord et les Bourguignons à l’est fût colonisé par des peuples inlassablement persécutés. Bien que les seigneurs d’Orcval étaient le vassaux liges du duché du Berry à partir de 1340 ; avant cela, Orcval fût indépendant mais sous tutelle de  la France depuis 1215 ordonné par Philippe II l’auguste.

Les cathares, les vaudois,  les déserteurs des croisades ont été les principaux  protagonistes de la principauté. Chaque passage de l’inquisition, de batailles, tous fut pillé, incendié, détruit, réduit à néant, laissant derrière eux, que ruines et désolation.

Le nom du lieu en reste inscrit comme la route des écharnés à Orcenais, ce lieu sinistre sur lequel les "hérétiques" récalcitrant et les fortes têtes Cathares et vaudois, se faisaient, non loin du château, écorchés vif pour que le seigneur des lieux puisse saisir la réelle puissance de l’inquisition papale.

L’hiver 1307 voit venir à Orcval 4 chevaliers à cheval et 4 hommes de pied  portant sur leurs armes les marques de la croix pattée grossièrement effacées. Bertrand de Valnay et le comte Archambault de Pavigny en font partis, ces hommes sont à l’origine de l’Ordre Souverain des Saintes Epées et feront allégeance au souverain d’Orcval, ils établiront en 1310 l’armée de la Principauté.

1348-1349 la peste noire décime la moitié des âmes d’Orcval. 

1359 le capitaine Robert Knowles avec une armée anglo saxonne de 400 mercenaires écorcheurs entre dans la Principauté pour rasé une partie du château, les villes sont pillées sur  l’ensemble du territoire. Orcval perd les joyaux des princesses (Elisabeth de Navarre d’Orcval).

Un an plus tard, un bijou fut retrouvé, le collier d’argent monté de 6 améthystes Ovale, et en mémoire, il prendra le surnom des « larmes d’Orcval »

1362 las d’être persécuté par des hordes de mercenaires, les Tard-venus sont stoppés par la milice paysanne en pleine forêt  des loups, les seigneurs Guy de Varenne et Henri de Pavigny, avait pris soin de construire une forteresse de bois et le nommèrent en mémoire de l’Auguste roi,  le  château gaillard.

Les deux plaies du royaume à savoir le  brigandage et les loups, furent  rassemblés en un même lieu, au pied de la citadelle de bois.

L’édification de cette forteresse de 85 coudées de côté fût d’autant plus pénible à réaliser par les environs infestés de loups laissant les lieux inhospitaliers pour acheminer les matériaux et l’élévation de l’édifice.

Cette forteresse été équipé d’une palissade de bois ceinturant  quelques grands chêne centenaire et permettait à la vigie posté à la cime, de surveiller les alentours. Le besoin en bois pour la construction fût tel que le hameau en porte le nom d’abattis.

Dès que l’alerte fût donné, les hommes s’approvisionnaient en vivres, en eau et  flèches,et entrèrent le camp retranché par un passage sous terrain donnant au sud du domaine forestier et un petit passage de bois pour protéger les aller et venus des hommes du fortin sans ce faire mordiller les jambes par ses canidés un tant soit peu gourmand.

Lorsque que tous les paysans-guerriers furent entrées, le passage est détruit, seul reste le tunnel escarper pour fuir un ultime assaut.

Les loups sont affriolé par le  lancés d’outres de sang et quelques abats tout autour de l’enceinte. les meutes s’approche des lieux avec prudence avec quelques tensions palpables entre certains mâles dominants puis allumer une belle flambée de branches vertes pour donner la position aux mercenaires.

L’affaire pris une tournure sanglante pour les mercenaires qui, occupés par les hordes de loups, ne peuvent esquiver les flèches décocher  certes par des paysans, mais aguerris à  la maitrise du maniement de l’arc par les seigneurs militaires de l’ordre.

1397 Guy de Varenne Prince d’Orcval prend en épousailles, Blanche de la Roche Verneuil, fille du comte thibaud-Guildebert de la Roche Verneuil.

= 1412 le Château est démantelé pierres par pierres pour reconstruire des monuments alentour et notamment   le château d’Ainay le vieil =

1462 le Royaume d’Orcval est rattaché au duché de Bourgogne faisant l’allégeance au comte de Nevers, Charles 1er de Nevers.

1498 le traité d’Arras sonne le glas de la Principauté d’Orcval  avec le rattachement par la force au royaume de France. Tout les monuments de la Principauté ont été démantelé et servis de carrière pour en édifier d'autres aux alentours. L'église Saint Martin d'Orcenais est le seul bâtiment de cette période qui a été préservé. Cette principauté avait l'avantage d'être un alleu souverain. Le propriétaire d'un alleu avait sa terre en pleine propriété selon le droit romain. Il était libre d'en faire ce qu'il voulait sans demander d'autorisation, à la différence d'une terre en fief ou en censive.Orcval étant un alleu noble et souverain, le seigneur jouissait de droits régaliens et gouvernait sa terre en toute indépendance. Prince d'Orcval pouvait y faire les lois, y rendre la justice et battre monnaie.

Les habitants d'Orcval n'étaient soumis à aucun impôt, taille, corvée ou gabelle, et n'avaient pas d'obligations militaires ; ils versaient seulement une redevance à l'Église et effectuaient les quelques besognes pour la principauté.

l'actuel descendant de Jourdain II d'Orcval le Prince Frédéric II d'Orcval, Baron de Varenne, à revendiqué le 12 juin 2011 la légitimité du territoire d'Orcval par parenté et l'acquisition illégitime du roi de France qui s’empara de la totalité d'Orcval le 23 décembre 1482 et juré par le roi en janvier 1483 au Plessis.


L'actuel régent de la principauté et constitué d'un gouvernement dirigé par un premier ministre anoblie par le prince au titre de Duc.


But de la PrincipautéModifier

est d'acceuillir toutes femmes ou toutes hommes de toutes origines ou religions  qui aurait le souhait de devenir citoyen de la principauté d'Orcval pour permettre de creer une solidarité fraternelle pour aider les plus démunis de ce monde.

Composer une communauté d'honnêtes et respectueux ressortissant,

les Objectifs humanitaires d'OrcvalModifier

Construction d'un orphelinat à Tananarive (Madagascar),


MilitaireModifier

L'armée d'Orcval étant en temps de paix, occupe principalement d' activités de parades militaires pour l'accueil des délégations diplomatiques, de personnalité,ou de cérémonie officiel. .

HospitalierModifier

être avec des  personnes qui partage avec vous le malheur des autres, et qui dans sa bonté s'intéresse encore au plus démunis pour les relever, pour nous c'est celà être Hospitalier, être citoyen, être patriote... c'est ce que nos grand parent faisait et que nous ne faisons plus dans des pays soit disant civilisé alors nous somme peut être comme était le peuple juif sans terre, mais l'âme d'un peuple est plus riche que le sol que l'on foule. "la terre n'appartient pas aux hommes, mais les hommes appartiennent à la terre.

La Principauté d'Orcval est enregistrée à l'Union Fédérale des Micronations (UFM). Modifier

DrapeauModifier

Tricolore avec de chef une bande jaune  (or heraldique), représentant les militaires de l'ordre.en chef, en bas, une bande rouge (de gueule héraldique) représentant les hospitaliers et séparé par une bande noir symbolisant la cape de saint-martin de tours avec huit lozange d'or symbolisant les huit provinces d'Orcval.

ContactModifier

secrétariat : e.dubreuil@gmx.com

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard